Petite Histoire

Petite Histoire

L’idée des Becs sucrés a germé dans la tête de son animatrice, Marie-Eve-Lyne MICHEL, au tournant des années 2010.

Curieusement, le plaisir de fréquenter les cabanes à sucre s’était doucement estompé chez Marie-Eve-Lyne, au sortir de l’enfance. Rien n’a toutefois pu remplacer le goût unique du sirop d’érable, qui trouvait toujours sa place à la table et dans maintes recettes, peut-être même un peu trop facilement ! Elle l’avoue en riant: gaufres et crêpes ne sont souvent qu’un prétexte pour manger du sirop d’érable, puisqu’il faut bien un support !

Ce n’est qu’une fois adulte, et maman, que Marie-Eve-Lyne a renoué avec la cabane à sucre. D’abord pour faire vivre l’expérience à ses enfants, puis pour le plaisir de goûter ces plats sucrés, de profiter de l’ambiance, des décors rustiques et des belles journées printanières. Les occasions, comme les raisons, se sont multipliées au fil des ans. C’est vrai ! Quoi de mieux par une belle journée de printemps que d’aller se sucrer le bec et manger de la tire sur la neige ? Et quand on peut faire une promenade dans les bois ou un petit tour en calèche, c’est tout simplement magique!

Cherchant toujours à faire rimer travail, passion et plaisir, l’idée de faire une émission de télé autour des cabanes à sucre et de la culture a doucement germé. Le projet a évolué au fil des ans et connu plusieurs versions pour arriver au modèle qui vous est présenté aujourd’hui. Le choix d’en faire un magazine web tient à deux principaux facteurs: l’autonomie dans la production et le désir d’embrasser le changement médiatique que l’Internet impose au milieu culturel et télévisuel. Marie-Eve-Lyne choisit donc de créer un contenu et d’ouvrir les vannes afin de l’offrir partout et gratuitement. Après tout, n’est-ce pas le principe de base de l’Internet?

Les magazines web qui sont actuellement produits sont toujours le pendant d’une émission de télé ou affiliés à un diffuseur télé. Ce modèle est dicté par les organismes de financement qui soutiennent nos productions québécoises. Au moment de débuter cette production, au printemps 2017, il n’existe pas encore de soutien financier de la part des fonds publics canadiens pour un magazine qui veut exister de façon indépendante, sur le web. Becs sucrés a donc été rendu possible grâce à beaucoup d’entraide, de bonne volonté et de générosité de la part d’un petit groupe d’amis et collègues de Marie-Eve-Lyne.

Sincères remerciements à (par ordre alphabétique):

Luis AREA (Vice-président Média, McCann Canada): Conseils en marketing web
Marc-André AUDET (Éditeur, Édition Les Malins): Généreux prêt d’une caméra
Simon BELLEFLEUR (Compositeur et architecte sonore): Conseils sur l’enregistrement sonore
Félix CHAREST (Réalisateur et producteur): Conseils sur le montage
Jacques DUVAL (Président du Conseil, McCann Canada): Mentorat et approche publicitaire
Etienne GAGNON (Monteur): Conseils sur le montage et analyse du rendu
Claude-André GOULET (Cousin adoré): Enregistrement sonore et assistance à la production
Marc HERVIEUX (Chanteur): Participation à l’émission
Jéricho JEUDY (Réalisateur): Conseils sur la réalisation, la caméra, le traitement de l’image
Georges LARAQUE (Animateur et entrepreneur): Participation à l’émission
Lana LECLERC (Infographiste): Infographie et design
Emmanuel MICHEL (Papa chéri): Cadeau d’une GoPro
Antoine NGUYEN (Conseiller stratégie digitale, McCann Canada): Conseils en marketing web
Charles NOUŸRIT (Entrepreneur web, SmartPay.me): Mentorat et conseils en stratégie web
Jean-François VÉZINA (Réalisateur et Monteur): Animation de l’ouverture
Érik WEST-MILLETTE et Olaf GUNDEL (Auteurs, compositeurs, interprètes): Musique Thème